FANDOM


D’où vient ce projet ?

Il vient tout d’abord de la rencontre entre des professeurs français coopérants des années 1970-1980 qui ont partagé avec des lycéens et étudiants congolais l’espoir en l’émergence d’un Congo porté par un effort remarquable dans le domaine de l’éducation scientifique et technique.

En 2008, «parmi ces jeunes gens des années 70-80 », un petit nombre se retrouve en France avec toujours ce même espoir pour le Congo.

En avril 2010, à Pointe-Noire et Brazzaville, d’anciens élèves du Lycée du 1er Mai viennent agrandir ce cercle amical : se renforce alors l’idée de faire vivre de façon active, dans une association, cette amitié retrouvée.

Quelques observations sur l’intérêt des formations en sciences et techniques :Modifier

Il faut insister sur la réussite des formations en sciences et techniques qui ont produit et produisent encore de nombreux cadres. Parmi les facteurs de cette réussite, proposons d’en retenir trois :

  • premièrement, pour répondre à la mondialisation des échanges économiques, un pays et ses ressortissants doivent pouvoir s’ouvrir vers l’extérieur indépendamment de leur culture et habitudes sociales.
  • deuxièmement, la physique et la technologie sont à l’origine d’une culture, reconnue comme universelle, qui vise à faciliter l’installation des jeunes générations dans une course à une connaissance et à une multitudes de pratiques professionnelles qui ne connaissent pas de frontières ; d’où leur intérêt…
  • troisièmement, le volet expérimental de ces disciplines nécessite des équipements conséquents, dont certains doivent être régulièrement remis à jour ; d’où une politique éducative volontaire, regardant l’avenir, avec des moyens financiers adaptés.

Une observation concernant le Congo :Modifier

En 2010, dans un Congo dynamique, l’enseignement des sciences et de la technologie semble en retrait. Ces enseignements se font souvent sans matériel didactique pour parfaire les apprentissages alors que dans d’autres pays on utilise de nouveaux outils, de nouvelles pratiques qui permettent des performances supérieures à celles des années 80. De cette observation, nous déduirons l’un des leviers que Cap Congo peut actionner en priorité.

Pour faire quoi ?Modifier

Faire que des enseignements scientifiques et techniques soient performants pour l’acquisition des connaissances et de compétences utiles aux individus et à la communauté, plus précisément en termes de « savoir-faire » dans un avenir professionnel.

Comment le faire dans l’immédiat ?

Le faire dans le cadre d’un jumelage incitant aux échanges, dans des séminaires avec accueil d’intervenants congolais et français, par mise en commun de documents validés lors d’expérimentations « in situ » avec, si nécessaire, fabrication de matériel didactique adapté et formation des formateurs etc. …

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard